• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

La fiche complète de l'ancien Vert Yves TRIANTAFILOS

Nom Prénom Club

TRIANTAFILOS

Yves

Hors du monde du football
Formé au club
A joué en pro
avant

Yves Triantifilos
Attaquant. Né le 27 octobre 1948 à Montbrison
International , 1 sélection

 Il a passé l'essentiel de son enfance à Sail-sous-Couzan où ses parents tenaient une épicerie qui se situait d'ailleurs juste à côté de la Boucherie des Jacquet, une autre famille célèbre du village. Son père est d'origine grecque, ayant habité à Constantinople. Cette ville était devenue dangereuse pour les Grecs confrontés à l'animosité turque et il a donc fuit son pays pour échapper au service militaire. Il a épousé une jeune fille française et s'est parfaitement intégré dans la campagne forézienne.

Ses dates clés

Type Date Adversaire
1er match avec les Verts 19/02/1967 Rouen
1ère titularisation 19/02/1967 Rouen
1er but 16/08/1974 Nîmes

 
Comme son illustre prédécesseur, Aimé Jacquet, il parvient à entrer dans les rangs de l'AS Saint-Etienne qu'il incorpore en 1966. Jean Snella, alors entraîneur de l'équipe première, est intéressé par son profil d'attaquant puissant qui dispose d'une excellente frappe de balle et d'un bon jeu de tête. Il le fait débuter lors de la 25e journée du championnat de France à Rouen le 19 février 1967. Ce qui lui permet d'inscrire une première ligne à son palmarès : le titre de champion de France 1967 à 18 ans seulement. Cerise sur le gâteau : il est titularisé à l'occasion du Challenge des champions où s'affrontent le champion de France et le vainqueur de la coupe de France. Le 13 juin 1967, Saint-Etienne balaye Lyon 3-0 avec une attaque composée de Georges Bereta, Hervé Revelli un peu plus en retrait, Yves Triantafilos en tant que deuxième avant-centre, le tout épaulé par Rachid Mekloufi et André Fefeu ; excusez du peu. Désigné comme le meilleur joueur français de l'équipe de France junior qui a disputé un tournoi à Istanbul, Triantafilos semble à l'aube d'une carrière prometteuse.

Le détail de sa carrière à l'ASSE

En championnat

Années Niveau Matchs Buts Titulaire Remplacé Classement
1966 - 1967 D1 1 - 1   1er
1974 - 1975 D1 29 11 24 - 1er
1975 - 1976 D1 6 2 5 - 1er
Total - 36 13 30 - -

En Coupe de France

Années Matchs Buts Titulaire Remplacé
1974 - 1975 4 1 4 -

En Trophée des Champions

Années Matchs Buts
1966 - 1967 1 -

En Coupe des clubs Champions

Années Matchs Buts Titulaire Remplacé
1974 - 1975 5 3 4 -



Yves Triantafilos
Yves Triantafilos

L'arrivée d'Albert Batteux, qui a remplacé Jean Snella, met un frein à sa progression. Le technicien rémois est moins convaincu par les qualités de « Tintin » surnom qui circule déjà dans la presse locale de l'époque. Accaparé par son service militaire qu'il effectue au Bataillon de Joinville, il est en outre moins disponible et il souffre de ses absences répétées lors des entraînements. Les dirigeants stéphanois acceptent même de le prêter la saison 1968-69 à l'équipe de l'Armée française qui est autorisée à participer au championnat de deuxième division. A son retour, on ne compte pas plus sur lui et il pose ses valises deux saisons à l'US Boulogne-sur-mer avec laquelle il obtient le titre de meilleur buteur de D2 en 1971.

Bien qu'ayant signé un contrat de quatre ans avec les Verts, Triantafilos ne peut se satisfaire de sa situation inconfortable et il décide de retrouver ses racines en signant pour le club de l'Olympiakos le Pirée, l'ASSE recevant en échange une indemnité de formation. Pour la petite anecdote, il y retrouve un certain.Roland Courbis. Pour peu de temps puisque ce dernier, au contraire de Triantafilos, aura du mal à s'intégrer à ce nouvel environnement. Peut être que la mentalité de l'Olympiakos, qui est le club des ouvriers et des marins, n'a-t-elle rien pour le satisfaire. Par contre, l'attaquant stéphanois y effectue trois saisons remarquables. Auteurs de 104 buts, il remporte deux titres de champion dont un doublé en 1973.

Le détail de ses buts

Adversaire D1 CDF Coupe Des
 Champions
Dom Ext Neu Années
Lens 4 - - 4 - - 1974 - 1976
Nîmes 2 - - 2 - - 1974 - 1975
Hadjuk Split - - 2 2 - - 1974 - 1975
Red Star 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Bordeaux 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Nantes 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Lille 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Reims 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Angers 1 - - - 1 - 1974 - 1975
Rennes 1 - - 1 - - 1974 - 1975
Le Puy - 1 - 1 - - 1974 - 1975
Ruch Chorzow - - 1 - 1 - 1974 - 1975

Ses multiples

Adversaire Date Type Compétition
Nîmes 16/08/1974 Doublé 4ème journée D1
Lens 01/12/1974 Doublé 19ème journée D1
Hadjuk Split 06/11/1974 Doublé Coupe des champions
Lens 22/08/1975 Doublé 3ème journée D1

TRIANTAFILOS LANCE L'EPOPEE

La nomination de Robert Herbin au poste d'entraîneur de l'ASSE ouvre de nouvelles perspectives à Triantafilos. En effet, Robby a décidé de mettre en place un projet qui s'appuie sur les jeunes du club. Il compte ensuite recruter avec parcimonie les éléments qui bonifieraient son groupe. Après avoir stabilisé sa défense avec les arrivées d'Yvan Curkovic et Oswaldo Piazza, il désire étoffer son secteur offensif mais il est particulièrement réticent à incorporer des éléments extérieurs qui risqueraient de ne pas adhérer à ses convictions. A cet effet, il a déjà obtenu le retour en 1973 de l'attaquant Hervé Revelli, ce dernier ayant l'avantage de bien connaître la maison. Herbin a besoin d'un autre renfort et plutôt que de faire appel à des joueurs du style de Marc Berdoll, terriblement efficace avec Angers, mais dont les aspirations ne cadreraient pas forcément avec les caractéristiques de l'équipe stéphanoise, Herbin a l'idée de rappeler Triantafilos particulièrement en réussite à l'Olympiakos. Triantafilos est tenté par cette aventure car il a le désir de s'imposer dans son club formateur et après avoir donné son accord dès 1973, il revient dans le Forez à partir de la saison 1974-75 afin de renforcer une équipe ayant réalisé le doublé coupe-championnat.

Dans un premier temps, il est décontenancé par les méthodes de son nouvel entraîneur et il doit subir la concurrence des Frères Revelli et de Georges Bereta qui lui sont préférés pour animer l'attaque stéphanoise. C'est surtout un joker de luxe et c'est du banc de touche, au maximum, qu'il assiste aux trois premiers matches de Coupe d'Europe que ce soit contre Le Sporting Lisbonne ou le match aller contre l'Hajduk Split.
Pourtant, c'est en héros triomphateur qu'il entre dans la légende de l'AS Saint-Etienne le 6 novembre 1974 à l'occasion du match retour des huitièmes de finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions. Les Verts doivent remonter un handicap de trois buts concédés lors du match aller terminé sur une défaite amère 4-1 contre le champion de Yougoslavie. Il est de nouveau remplaçant mais alors que l'ASSE mène 3-1, Herbin décide de le faire entrer en jeu. Il a vu que Pierre Repellini commençait à fatiguer et que la défense centrale de Split se mettait à plier. Il fallait apporter un soutien de poids à Hervé Revelli pour la forcer à rompre définitivement. Il reste un peu plus d'un quart d'heure pour emporter la décision. Triantafilos remplace Repellini, Dominique Bathenay devenant arrière gauche, et il vient se placer aux côtés d'Hervé Revelli dans l'axe.

Arrive la 82e minute. A la suite d'un dégagement raté du gardien Meskovic, les Verts récupèrent le ballon. Il parvient à Patrick Revelli qui le transmet à son frère. Ce dernier le laisse intelligemment passer pour Triantafilos qui se trouve démarqué au niveau du point de penalty, oublié par la défense yougoslave dépassé par l'inspiration géniale de l'aîné des Revelli. Il fusille l'infortuné gardien et parvient à arracher les prolongations, les deux équipes étant à égalité sur l'ensemble des deux matches (4-1).
Et que dire de la 104e minute ? Hervé Revelli obtient un coup-franc intéressant à vingt-cinq mètres des buts adverses. Ni Jean-Michel Larqué, ni Georges Bereta n'ont la force de le tirer. C'est alors que « le Grec » demande le ballon à son capitaine qui d'une pichenette, le place sur orbite. Son tir transperce le mur et vient tromper Meskovic. Saint-Etienne est allé au bout de ses forces et Triantafilos a fait le reste permettant à l'ASSE de réaliser un exploit jugé improbable par la majorité des observateurs qui se lamentaient encore sur l'incapacité des Français à se transcender.

Yves Triantafilos

C'est une renaissance pour Triantafilos qui s'est toujours accroché malgré les événements contraires. Il profite du départ de Bereta à Marseille pour intégrer définitivement le groupe et il participe activement à la conquête d'un nouveau titre de champion en disputant 29 journées de championnat. Il est également titulaire lors des deux matches des quarts de finales de la Coupe des champions contre le club polonais de Ruch Chorzow. Il marque d'ailleurs le deuxième but en Pologne permettant aux Verts de revenir à 3-2 et de conserver toutes leurs chances de qualification pour le match retour alors qu'ils étaient menés 3-0 à une demi-heure de la fin de la rencontre. Toutes ces performances lui permettent d'avoir sa seule sélection en équipe de France contre la Hongrie le 26 mars 1975. Lors de ce match, il est l'auteur d'une talonnade décisive permettant à Henri Michel d'inscrire le premier des deux buts pour une victoire finale 2-0. Il est évidemment de la fête pour les demi-finales contre le Bayern Munich même si le résultat final n'est pas favorable.

Le détail de sa carrière en clubs

Année Club Pays Niveau Nb matchs Buts
1966 - 1967   Saint-Etienne
1967 - 1968 Joinville France D2 17 13
1968 - 1969 Joinville France D2 11 3
1969 - 1970 Boulogne France D2 27 14
1970 - 1971 Boulogne France D2 29 19
1971 - 1972 Olympiakos Grèce D1 80 58
1972 - 1973 Olympiakos Grèce D1
1973 - 1974 Olympiakos Grèce D1
1974 - Octobre 1975 Saint-Etienne
1975 - 1976 Nantes France D1 25 10
1976 - 1977 Nantes France D1 6 -
1977 - 1978 Nantes France D1 2 -
1977 - 1978 Rouen France D1 10 1
1978 - 1979 Kallithéa Grèce D1 55 30
1979 - 1980 Kallithéa Grèce D1
1980 - 1981 Roanne France - - -
1981 - 1982 Roanne France - - -

Toutefois à l'issue de la saison, il préfère quitter le Forez pour rejoindre le FC Nantes prêt à l'accueillir. Il a des mots très durs au moment de son départ avouant qu'il avait perdu le plaisir de s'entraîner et qu'il s'y rendait comme quelqu'un « qui vient travailler à l'usine ». Ses paroles maladroites ont été mal perçues par une partie du public stéphanois qui s'est senti insulté par de tels propos. A Nantes, il gagne de nouveau le championnat en 1977 mais il perd peu à peu sa place de titulaire au profit de la nouvelle génération représentée par les Baronchelli, Pecout et Amisse. Evincé, il n'est même pas du voyage à Geoffroy-Guichard quand les Canaris ont explosé en demi-finale de la Coupe de France (5-1) après l'avoir pourtant emporté facilement au match aller (3-0).
Triantafilos en tire les conséquences et il signe à Rouen ou il réalise une dernière année en D2 (1977-78) bouclant ainsi la boucle en terminant une carrière sur le terrain qui l'a vu débuter dix ans auparavant.


Yves Triantafilos restera dans l'histoire de l'AS Saint-Etienne comme celui qui a lancé l'épopée européenne stéphanoise. Sans ses deux buts décisifs inscrits contre l'Hajduk Split, il est même probable que l'ASSE n'aurait pas connu la carrière qui a été la sienne par la suite sur la scène continentale.
Il n'est pas dans notre intention de résumer les exploits européens des Verts à la seule influence de l'attaquant puissant originaire de Sail-sous-Couzan mais il en aura quand même été le détonateur. Rien ni personne ne pourra lui enlever ce mérite.

Yves Triantafilos

Palmarès

Titre Années
Champion de France 1967, 1975, 1976
Championnat de Grèce 1973, 1974
Coupe de Grèce 1973

Après le football, il a tenu un pub, travaillé dans l'immobilier entre autres. Il a également organisé des stages de football à Saint-Anthème. Aujourd'hui, il vit dans les Alpes-Maritimes.

Sa sélection avec l'équipe de France

Date Lieu Adversaire Type
rencontre
Statut Score Temps de jeu
26/03/1975 Parc des Princes Hongrie Amical T V 2-0 90 min
 

 



Toutes les informations du site www.anciensverts.com sur Yves TRIANTAFILOS :

Titre, cliquez sur le titre Date
[Epopée] De solides fondations ont permis ce formidable parcoursJeudi 12 mai 2016 10:54
[Site] 29 fiches modifiéesVendredi 01 janvier 2016 15:29
[Site] 2 nouvelles fiches et 28 fiches modifiéesSamedi 18 janvier 2014 09:28
[Site] 37 nouvelles fiches modifiéesMercredi 03 octobre 2012 04:57
[Ephéméride] Anniversaire de John Bruel ; 11 rencontres disputées un 1er marsJeudi 01 mars 2012 00:00
[Ephéméride] Anniversaire de Thibault Balp ; 10 rencontres disputées un 23 févrierJeudi 23 février 2012 00:00
[Ephéméride] Anniversaire de Carrot, Ferri, Glovacki et Kachloul ; 4 rencontres disputées un 19 févrierDimanche 19 février 2012 00:00
[Ephéméride] Anniversaire de Robert Jacques et Jacques Grattarola ; 13 rencontres disputées un 16 févrierJeudi 16 février 2012 00:00
[Ephéméride] Anniversaire de Jean-Marc Authié ; 13 rencontres disputées un 9 févrierJeudi 09 février 2012 00:00
[Ephéméride] Anniversaire de Jonathan Perot et Georges Polny; 10 rencontres ce jourJeudi 02 février 2012 00:00
[Histoire]La liste des internationaux français jouant à Saint-Etienne au moment de leur sélectionMardi 19 octobre 2010 01:26
Match de gala des Anciens Verts en ArdècheLundi 24 mai 2010 16:03
[Histoire]Toutes les rencontres de l'ASSE en Coupe des Clubs Champions Mardi 16 mars 2010 04:21
Les Anciens Verts joueront au profit de l'ADAPEI le 6 juin à 16h00Vendredi 05 juin 2009 18:07
Inauguration de la nouvelle Maison Perce-Neige de Saint-Paul-en-Jarez : compte-rendu, photosMardi 19 mai 2009 14:16
Inauguration de la nouvelle Maison Perce-Neige de Saint-Paul-en-Jarez en présence de plusieurs Anciens Verts ce vendredi 15 mai à 15h00 Jeudi 14 mai 2009 09:34
[Histoire] Tous les buteurs de l'ASSE en Ligue 1 et Ligue 2 confondues depuis la saison 1948-1949Mardi 20 novembre 2007 22:14
[Histoire] Tous les buteurs de l'ASSE en Ligue 1 depuis la saison 1948-1949Samedi 17 novembre 2007 12:03


Nombre de consultations de cette fiche : 16835

Date de dernière modification de cette fiche : Jeudi 31 décembre 2015

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com