• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Brandao : "Je m'excuse pour mon geste"

Brandao

Brandao

C’était le 16 août dernier, à l’issue du match opposant le Paris Saint-Germain au Sporting Club de Bastia (victoire 2-0 des Rouge-et-Bleu). Dans un moment irrationnel et improbable, Brandão attendait Thiago Motta à l’entrée du vestiaire, afin de lui asséner un coup de tête et de filer aussi vite que possible. Un geste que la LFP a décidé de sanctionner de manière exemplaire, la Commission de discipline inglieant une suspension de six mois à l’encontre du Brésilien. Et en dépit d’un appel, la punition de l’avant-centre a été confirmée jeudi, l’ancien Stéphanois étant envoyé loin des terrains jusqu’au mois de février prochain.

NÂ’ayant aujourdÂ’hui plus de recours Ă  disposition, BrandĂŁo est sorti du silence ce dimanche soir, dans une interview accordĂ©e au Canal Football Club. LÂ’occasion pour lui de sÂ’expliquer sur ce geste qui, encore aujourdÂ’hui, apparait complètement hors de propos : « Je ne lÂ’ai pas attendu pour le frapper, je voulais parler avec lui. Mon geste nÂ’Ă©tait pas prĂ©mĂ©ditĂ©. Je ne voulais pas me battre avec lui, jÂ’ai Ă©tĂ© dĂ©passĂ© par mon geste, cÂ’est pour ça que je suis parti. Je regrette mon geste, je lÂ’ai regrettĂ© immĂ©diatement. Je veux maintenant prĂ©senter mes excuses, car je suis un professionnel qui doit donner lÂ’exemple aux enfants. Je mÂ’excuse auprès de tous ceux qui ont vu ce geste Â».

Pour autant, le numĂ©ro 9 reste marquĂ© par les insultes profĂ©rĂ©es par Thiago Motta : « Pendant le match, jÂ’ai Ă©tĂ© insultĂ©. Je ne veux pas rĂ©pĂ©ter ses propos, mais ses mots Ă©taient très durs, blessants, pour ma famille et moi-mĂŞme. Je nÂ’ai jamais entendu de tels mots Â». En tout cas, son geste lui a causĂ© du tort, et a terni sa rĂ©putation, mĂŞme si le joueur prĂ©fère ne pas y penser : « Je ne pense avoir une mauvaise image en France. JÂ’ai jouĂ© Ă  lÂ’OM, lÂ’ASSE, Bastia, jÂ’ai marquĂ© des buts importants, gagnĂ© des titres, en Ă©tant un guerrier qui ne lâche rien sur le terrain. Je suis Ă  Bastia, tout ce que je veux cÂ’est me prĂ©parer pour ĂŞtre en forme Ă  mon retour et marquer des buts. Je ne pense pas Ă  quitter la France, ce pays qui mÂ’a tellement bien accueilli Â». En attendant, loin des terrains, BrandĂŁo aura lÂ’occasion de mĂ©diter sur ces derniers mois...

Source : Foot-Mercato

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com