• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Zoumana Camara : "C'est une page qui se tourne "

Zoumana Camara

Zoumana Camara
Zoumana Camara, vous avez joué samedi soir votre dernier match de championnat avec le PSG, forcément émouvant.

Quand on joue des matchs, il y a beaucoup de pression. LĂ , il y a avait de lÂ’Ă©motion et c’est plus difficile Ă  contrĂŽler. J’ai reçu des messages de remerciements pour ma carriĂšre avant le match. Recevoir des remerciements pour avoir fait mon travail, ça m’a fait bizarre et ça ma fait rĂ©aliser que ça allait ĂȘtre la fin. Il y a eu quelques moments difficiles car il fallait rester concentrĂ©. Ça a Ă©tĂ© une belle fĂȘte. Je vais me rĂ©pĂ©ter : j’ai eu Ă©normĂ©ment de chance d’avoir Ă©tĂ© honorĂ© comme ça, d’avoir une sortie pareille, fĂȘter des titres, un stade plein, avoir le respect d’un groupe, d’un staff, d’un club. Je remercie tout le monde, tous les gens qui m’ont soutenu, tous les supporters parisiens, tous les joueurs et entraĂźneurs que j’ai pu cĂŽtoyer durant ma carriĂšre.

Vous ĂȘtes passĂ© d’un extrĂȘme Ă  l’autre dans ce club du PSG. Vous avez luttĂ© pour le maintien avant de dĂ©crocher ces titres de l’ùre qatarie…

J’ai envie de me souvenir des bons moments mais les mauvais rendent fort. Je me souviens d’un Sochaux-PSG lors d’une derniĂšre journĂ©e pas Ă©vidente. Il fallait qu’on se renseigne sur ce que faisait Lens de l’autre cĂŽtĂ© (ndlr : pour le maintien). CÂ’Ă©tait une saison assez pesante car on risquait de faire descendre le club pour la premiĂšre fois de son histoire. Ce nÂ’Ă©taient pas des moments Ă©vidents et faciles Ă  vivre mais ces moments-lĂ  rendent plus fort et on apprĂ©cie encore plus les titres derriĂšre.

Samedi, vous avez dĂ©butĂ© avec le brassard. Comment l’avez-vous appris ?

A la causerie, tout simplement. Il y avait une petite initiative de Blaise Matuidi au retour de Montpellier, mais cÂ’Ă©tait un peu Ă  la « dĂ©connade ». AprĂšs, j’ai appris que je dĂ©butais pendant la causerie puis Thiago Silva et le coach m’ont dit que jÂ’Ă©tais le capitaine. C’est un honneur, un privilĂšge. J’ai Ă©normĂ©ment de chance, je les remercie tous pour ça.

Vos partenaires vous ont rĂ©servĂ© une haie d’honneur Ă  la sortie du bus puis pour aller chercher le trophĂ©e…

Je ne m’y attendais pas, surtout en sortant du bus car jÂ’Ă©tais concentrĂ© sur le match. J’ai l’impression qu’ils ont tout fait pour que je verse des larmes. Il y avait peut-ĂȘtre un pari. CÂ’Ă©tait riche en Ă©motions. Il y avait toute ma famille, mes amis, ma mĂšre qui Ă©tait au stade pour la premiĂšre fois de ma carriĂšre. Ça faisait beaucoup de choses. Le football m’a apportĂ© beaucoup, c’est un mĂ©tier exceptionnel. J’ai appris beaucoup de choses, j’ai donnĂ© tout ce que je pouvais moi aussi. C’est une page qui se tourne. Je me levais tous les matins avec le plaisir d’aller travailler, jouer, m’entraĂźner. Et lĂ , ce sera diffĂ©rent. Mais ça fait partie de la vie, on est de passage, je suis fier d’avoir pu Ă©crire une petite part de l’histoire du club avec un palmarĂšs. Au final, c’est ce qu’il reste d’une carriĂšre : on se souvient des titres. Ça restera gravĂ© Ă  jamais.

Vous avez soulevĂ© en premier le trophĂ©e de champion…

Ça fait partie des choses qui m’ont Ă©normĂ©ment touchĂ©. J’ai beaucoup de chance, que dire de plus. Je remercie tout le monde, j’espĂšre que d’autres joueurs auront la mĂȘme sortie que la mienne. Personnellement, j’ai eu la chance d’ĂȘtre lĂ  pour le dernier match de David Beckham et ça m’avait beaucoup marquĂ©.

Y-a-t-il eu un message qui vous ait plus marqué que les autres ?

C’est difficile de sortir un message en particulier. J’ai essayĂ© de contenir tout ça mais pendant la sieste, Nicolas Douchez m’a envoyĂ© un message avec deux photos. Je ne sais pas pourquoi mais il m’a fait pleurer dix minutes. Tout est sorti. J’essayais de me retenir et c’est sorti comme ça dans la chambre. Ça m’a fait du bien de sortir ça pendant le match. Ce nÂ’Ă©tait pas de la tristesse mais des Ă©motions. CÂ’Ă©tait une belle soirĂ©e, une trĂšs belle fĂȘte.

Laurent Blanc a indiquĂ© qu’il allait sans doute continuer Ă  collaborer avec vous la saison prochaine….

Je n’en sais pas plus mais mon avenir se dessine encore au club. Je vais discuter avec les dirigeants mais se sentir apprĂ©cier et respectĂ©, c’est Ă©norme. Je remercie le club pour ça.

Appréhendez-vous la peur du vide ?

J’ai la chance que le club me propose quelque chose, je ne me retrouve pas Ă  arrĂȘter, Ă  ne rien faire. Il faudra juste dĂ©finir ce que ce sera mais c’est bien d’enchaĂźner. C’est bien dans un grand club comme Paris. Il y a des joueurs Ă  qui on offre juste un bouquet de fleurs et on leur dit bon courage pour la suite. Moi, j’ai la chance d’avoir encore un avenir ici. Il y a un peu la peur de l’inconnu car lĂ , jÂ’Ă©tais joueur et je vais ĂȘtre dans autre chose de diffĂ©rent. Je vais apprendre, dĂ©couvrir et apporter ce que je peux avec humilitĂ©.

Source : Football365

Consulter la fiche de : CAMARA Zoumana

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com