• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Stéphane Hernandez : "Rester au contact"

Image Son arrivée avait permis à la défense des Croix de Savoie de se stabiliser. De gagner en efficacité aussi. Devenu une pièce incontournable de la chaîne haut-savoyarde, Stéphane Hernandez (en photo ci-contre) a donc rapidement endossé le costume de patron. De la voix et indéniablement par ses qualités, l’ancien vannetais n’a pas mis longtemps à s’imposer. Avant de recevoir Libourne Saint-Seurin, ce samedi à 18h00, Hernandez fait le point.

Stéphane, avec un peu de recul, que retiens-tu du match face à Louhans-Cuiseaux ?
Stéphane Hernandez : « La victoire, évidemment. Elle nous permet d’atteindre les 40 points. C’était l’objectif avant le match. Et on a su remporter ces trois points. On se rapproche du maintien, c’est bien. Cela dit, on était tous un peu déçus de la première mi-temps disputée. On a manqué d’agressivité. Bon, on ne va pas faire la fine bouche non plus… »

Depuis quelques matches, les premières périodes à domicile sont souvent difficiles…
S.H. : « C’est vrai. Inconsciemment, on se dit qu’il faut d’abord bien défendre avant de vouloir bien attaquer. Car si tu prends un but, après, c’est vraiment difficile de revenir. On veut en premier lieu assurer notre assise défensive. Petit à petit, on prend la mesure de notre adversaire. On sait hausser le ton. C’est ce qui s’est produit contre Louhans-Cuiseaux. »

Tu es associé à Nicolas Leblanc, en défense centrale, désormais. Cela change-t-il d’Angoula ou de Bikoyoï, par exemple ?
S.H. : « Forcément, il a fallu recréer des automatismes. Et ce n’est jamais évident. Mais on peut dire que le duo fonctionne plutôt bien. Et dès notre premier match, on a senti qu’on était tous les deux dans le coup. A l’entraînement, on travaille automatiquement la complémentarité. Je sais ce qu’il faut faire avec Nico, comme je sais ce qu’il ne faut pas faire. On se connaît, maintenant. Car on s’entend déjà vraiment bien en dehors. »

Personnellement, cela fait cinq mois que tu es au club. Comment te sens-tu, ici, en Haute-Savoie ?
S.H. : « Je suis très content d’avoir signé aux Croix de Savoie. C’est conforme à ce que l’on m’avait présenté. C’est un club familial où il y fait bon vivre. Le staff est compétent et le discours du coach m’avait bien plu. Forcément, on préférerait d’autres installations d’entraînement. Quand je suis arrivé, les dirigeants m’avaient parlé de maintien. Après, on pensera à la Ligue 2. Cela dit, je pense qu’il y avait une autre carte à jouer cette saison. Si le groupe avait été constitué au début de saison, on aurait été mieux classé. »

Samedi, vous accueillez Libourne Saint-Seurin à Moynat…
S.H. : « Je ne connais pas grand-chose de cette équipe si ce n’est que je suis surpris de la position qu’elle occupe actuellement. Ils vont donc jouer les derniers matches pour assurer leur survie. Ce ne sera pas évident. Nous, on doit obtenir le maintien définitivement. Ensuite, il serait bien de terminer dans les cinq-six premiers. Pour préparer l’année prochaine… »

Propos recueillis par Ju.D. – Crédit Photo : Serge Deville

Source : Site officiel de Croix-de-Savoie

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com