• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Jean-Marc Schaer : "A la retraite depuis un an"

Jean-Marc Schaer

Jean-Marc Schaer vit toujours √† dans l'Allier, l√† o√Ļ il a connu sa deuxi√®me vie professionnelle.

Que devenez-vous Jean-Marc en ce printemps 2014 ?

Je suis retrait√© depuis un an. J'avais commenc√© √† travailler d√®s l'√Ęge de 16 ans, car nous √©tions une famille nombreuse. Et l√†, j'ai mis fin √† trente ans de m√©tier comme journaliste photographe au journal La Montagne, √† Moulins (Allier).

Après le foot, comment êtes-vous venu à la photo ?

J'ai commenc√© la photo quand j'√©tais footballeur √† Valenciennes. J'ai pris des cours par correspondance, et je collaborais au journal La Voix du Nord. J'allais m√™me au journal pour d√©velopper et tirer mes photos, conna√ģtre la pratique du labo. C'est bien d'avoir des archives de l'ancien temps, de sa carri√®re, de sa famille¬Ö Je continue √† faire de la photo aussi car j'ai trois filles, des petites filles, et puis je travaille un peu pour le bulletin de la ville d'Yzeure o√Ļ j'habite. Mais l√† j'ai arr√™t√©, car je me suis pr√©sent√© aux √©lections municipales pour la premi√®re fois, sur la liste du maire sortant. On me l'a demand√©. Je d√©couvre le monde de la politique. Tout le monde me conna√ģt avec le foot, √ßa me facilite les choses.

Mais vous en avez fait votre métier de l'après-foot ?

C'est Serge (N.D.L.R. : M√©son√®s, ancien capitaine de l'AJA) qui m'a lanc√© dans la photo de presse. Lorsqu'il travaillait pour Mondial, je travaillais d√©j√† avec lui en photo, sur des reportages, j'√©tais encore √† VA-FC. Lui a eu la proposition d'√™tre entra√ģneur de Moulins en D4. Moi, j'√©tais alors en fin de contrat √† S√®te (D2), et il m'a fait venir comme joueur. Ce n'√©tait plus le monde pro, et comme il y avait un poste de photographe √† prendre √† Moulins, il m'a dit "Si tu veux pr√©parer ta reconversion, c'est le moment ou jamais !" Et j'ai accept√© avec des horaires adapt√©s.

Continuer dans le monde du foot ne vous intéressait pas ?

Pour ma reconversion, j'avais envie de changer. On m'a propos√© d'√™tre repr√©sentant d'une marque de sport. Mais franchement, partir chaque jour avec ma valise, je ne m'y voyais pas. En pros on √©tait d√©j√† tout le temps √† droite et √† gauche. Je n'avais pas vraiment envie de revivre √ßa. Je pr√©f√©rais me poser. La photo m'int√©ressait vraiment, travailler avec Serge, aussi. Quand Serge a quitt√© Moulins pour Bourges, j'ai pris le poste d'entra√ģneur-joueur √† Moulins en D4. Mais √ßa n'a pas fonctionn√©, je n'arrivais pas √† faire la transition entre les pros et amateurs. Je me suis un peu plant√©, et j'ai donc opt√© pour la carri√®re de photographe, totalement, au journal La Montagne. D'ailleurs, si je n'√©tais pas parti √† la retraite, j'aurais postul√© pour le poste de photographe √† Auxerre √† l'Yonne r√©publicaine, qui fait partie du m√™me groupe Centre-France, histoire de suivre l'AJA.

Quels souvenirs gardez-vous de votre carrière de footballeur ?

Il y a eu mon passage √† Saint-√Čtienne, avec le titre de champion de France 76. La campagne de Coupe d'Europe des clubs champions en 76 aussi. C'est une saison qui m'a marqu√©. Puis au retour des JO de 77, je me suis engueul√© avec Robbie Herbin qui m'a fait jouer en D3. Guy Roux qui me suivait depuis trois ans est revenu √† la charge. J'√©tais meilleur buteur du groupe Centre de D3. Cela a march√© aussi avec Serge, qui m'a dit ¬ę Si tu viens, on monte ! ¬Ľ Auxerre a rachet√© mon contrat 20 millions de l'√©poque √† Saint-√Čtienne et j'ai pass√© quatre ans √† l'AJA. On a jou√© les premiers r√īles en D2, avec des matches int√©ressants, comme la finale de Coupe en 79, la mont√©e en D1 en 80. Le groupe √©tait sympa. Il y avait une super-camaraderie. Cela n'avait rien √† voir avec le monde des pros de Saint-√Čtienne. C'√©tait une autre mentalit√©, avec un entra√ģneur √† fond pour ses joueurs, toujours √† c√īt√© de toi. Un bonhomme vraiment extra, m√™me si au bout de trois-quatre ans, cela devenait usant. Mais c'√©tait lui qui √©tait dans le vrai, dans le bon chemin, pour toute la pr√©paration.

 

Comment jugez-vous le football d'aujourd'hui ?

Je regarde un peu les gros matches √† la TV. Et quand ce n'est pas bon, je zappe, car souvent on s'em¬Ö Je vais regarder aussi les matches du Mondial. De temps en temps, je vais √† Saint-√Čtienne. Je suis venu √† Auxerre pour le match de Coupe AJA-Nancy. Dans le football actuel, il y a eu des progr√®s dans le rythme, la pr√©paration physique. Mis √† part Paris dont la circulation du ballon est int√©ressante, chez les autres il y a vraiment des d√©chets techniques √©normes. Quand on voit des mecs incapables de bien contr√īler le ballon proprement ou de faire de bonnes passes, c'est inqui√©tant. Quand j'ai assist√© √† AJA-Nancy, j'ai √©t√© surpris aussi par Ntep, qui a des qualit√©s, mais qui ne fait aucun travail d√©fensif, revenant vers son camp en marchant, une fois qu'il a fait son num√©ro. Je ne sais pas si avec Guy Roux il aurait eu sa place dans l'√©quipe, avec une telle attitude. Ce n'est pas possible de voir √ßa¬Ö

Le jeu collectif n'est plus tout à fait comme avant ?

On constate maintenant que chacun travaille pour lui, alors qu'avant le foot était beaucoup plus collectif. En L1 seul un gars comme Ibrahimovic montre encore l'exemple avec une technique énorme, prenant autant de plaisir à marquer qu'à jouer collectif, et faire marquer. On a toujours dit que l'argent allait pourrir le foot, c'est un peu vrai. Avant, quand on signait quatre ans dans un club, on faisait quatre ans. Maintenant les bons joueurs jouent six mois, prennent de la valeur, et sont revendus à un autre club. Certes, ils profitent du système, on ne peut leur en vouloir, mais ça change beaucoup de choses, en terme de collectif.

Source : http://www.lechorepublicain.fr

JeanMarcSchaer



Consulter la fiche de : SCHAER Jean-Marc

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com