• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Laurent Paganelli : "Quand Michel Platini essaye de faire bouger les choses, les puissants lui tombent dessus.

A l'occasion de la sortie de son livre « Paga à nu » (éditions du Rocher), l'homme de terrain de Canal +, Laurent Paganelli, a cette fois échangé les rôles en acceptant de répondre aux questions de Lyon Capitale.

Pourquoi avez-vous décidé de raconter votre vie ?

Un jour Hervé Gallet m'a appelé avec cette idée de publier un livre. La condition sinequanone était que cet ouvrage me représente dans le fond, mais aussi dans la forme. Je préférais un résultat de niveau de CM2 qui me ressemble, plutôt que du Shakespeare qui ne me ressemble pas (rires). Je dirai donc que je publie ce livre parce que je l'ai écrit.

Vous Ă©crivez que vous auriez pu partir quatre fois de Canal +....

Il y eut trois propositions de TF1 et une de France 2, toujours dans le registre footballistique. Mais Canal + m'a permis de me réinsérer et de retrouver une activité dans un domaine qui est ma passion. De plus, je ne vois pas de raison de quitter la chaîne si je prends du plaisir, en travaillant avec des personnes que j'apprécie. L'argent ne fait pas tout, je privilégie le bien-être. Et puis, j'aime cette valeur de fidélité. Quand j'étais joueur, je suis resté sept ans à Saint-Etienne et c'est le club qui a décidé de se séparer de moi. Voilà trente ans que je suis marié, et je reste fidèle ! (rires).

A la page 46 de votre livre, vous écrivez : « demain un autre prendra ma place ». Allez-vous bientôt prendre votre retraite ?

Il y a trois questions fondamentales : Ai-je envie de continuer ? Quand est-ce que la relève me remplacera ? Le public en a t-il marre de me voir ? Soit on décide à ma place, soit je décide moi-même. Actuellement, je m'éclate ! Dans cette période difficile pour l'ensemble des Français, j'ai conscience de la chance que j'aie. Et puis, si nous pouvons faire plaisir aux gens à travers le football, c'est encore mieux. Aujourd'hui, il y a des personnes qui vivent du football en disant du bien, d'autres en disant du mal. A qui je pense ? Chacun se reconnaîtra et fera son analyse. Si je dois dire quelque chose à quelqu'un, je lui dis en face, et non par personne interposée.

La suite de l'interview sur ce lien

La fiche de Laurent Paganelli

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com