• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Vincent Planté veut se relancer à Arles-Avignon

Après une saison «blanche» à l'AS Saint-Etienne, Vincent Planté espère «rebondir» avec l'AC Arles-Avignon qu'il a rejoint en prêt (sans option d'achat) il y a quelques jours. Premières impressions.

Quatre matches (un en Coupe de la Ligue, trois en Coupe de France). Sa première saison à l'AS Saint-Etienne «a été difficile à vivre», n'hésite pas à nous confier Vincent Planté. «Je suis vraiment déçu de ne pas avoir réussi mon pari, c'est-à-dire de jouer avec l'ASSE, poursuit-il. Pour la prochaine saison, il fallait donc trouver un compromis.» Sous contrat avec le club stéphanois jusqu'en juin 2012, le gardien de vingt-neuf ans, formé à l'AS Cannes, a donc accepté de rejoindre l'AC Arles-Avignon. «J'avais vraiment envie de voir autre chose. Alors quand la proposition arlésienne m'a été faite, j'ai très vite pris la décision de dire oui. Ce challenge m'intéresse.» Il est pourtant loin d'être relevé, que ce soit personnellement et collectivement.

Arrivé il y a quelques jours dans les rangs arlésiens, Vincent Planté veut «rebondir, jouer tout simplement, prouver qu'(il a) le niveau pour évoluer en Ligue 1.» Le portier nordiste devra le démontrer à Michel Estevan. L'entraîneur arlésien a décidé de le mettre en concurrence avec Cyrille Merville. «C'est normal, estime l'ancien gardien du Stade Malherbe de Caen. Si le club est aujourd'hui en Ligue 1, il le doit en partie à Cyrille (Merville) qui a réalisé une très belle saison en 2009-10. Entre nous, tout se passe bien. La concurrence est saine. Et le coach fera son choix.»

Sur le plan collectif, la préparation de l'AC Arles-Avignon est loin d'être un long fleuve tranquille. Le promu provençal a défrayé la chronique ces dernières semaines avec le feuilleton du vrai-faux départ de Michel Estevan, une reprise à treize joueurs, des recrues qui tardent à arriver... «Ça n'a pas freiné mon envie de venir, assure Vincent Planté. Franchement aujourd'hui il n'y a aucun problème. Le recrutement avance. On travaille bien dans une ambiance familiale et conviviale. On est déjà concentrés sur notre objectif : le maintien. Je sais que beaucoup de "spécialistes" nous voient déjà en Ligue 2 en fin de saison. C'est peut-être une bonne chose pour nous, une motivation supplémentaire. On va tout faire pour atteindre notre objectif et accessoirement fermer la bouche aux "spécialistes".» Tout un programme... - G.C.

Source : France Football

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com